Datacenter virtuel

From Cloud Avenue
Jump to navigation Jump to search

Aperçu

Un Virtual Datacenter (vDC) est un ensemble de ressources comprenant :

  • de la puissance de calcul, exprimée en GHz ou en vCPU, et en quantité de RAM,
  • de la capacité de stockage pour les disques virtuels des VM,
  • une (ou plusieurs) passerelle Edge de vDC (VE), fournissant des connexions à des réseaux externes (internet ou BVPN), ainsi que des réseaux internes au vDC.

La puissance de calcul (CPU + RAM) et le stockage sont disponibles selon plusieurs classes de services.

Notepad.png
À noter !
A un vDC correspond une classe de service et un mode d’allocation des ressources (PAYG ou Allocation Pool). Il n’est pas possible de changer le mode d’allocation des ressources d’un vDC après sa création. Si le Client souhaite changer le mode d’allocation des ressources de son vDC, alors il doit commander un nouveau vDC et y migrer ses vApp/VM.


Caractéristiques des vDC selon les classes de performance


Classe de service Eco Standard High Performance VOIP
Limites des VM (vCPU / RAM / Stockage) 4 vCPU / 16G / 4 To 8 vCPU / 64G / 6 To 40 vCPU / 128G / 6 To 32 vCPU / 128G / 6 To
Usage VM Windows

Envrionnements de dev, test, labs

Tout Big Data

Temps réel

Calcul intensif

IPBX

Temps réel

Modes d'allocation PAYG et Allocation Pool PAYG et Allocation Pool Allocation  Pool Reservation Pool
One Room
Dual Room
HA Dual Room
Modes de facturation PAYG, Réservé et DRaaS PAYG, Réservé et DRaaS PAYG et Réservé Réservé
Fréquence vCPU PAYG ou DRaaS 2,2 GHz 2,2 GHz 2,2 GHz 3 GHz
Réservé 1,2 GHz mini 1,2 GHz mini 2,2 GHz 3 GHz
Notepad.png
À noter !
Dans la classe de service VOIP, le paramétrage mis en place désactive le vMotion (le déplacement automatique d’une machine virtuelle d’un serveur physique vers un autre) et le VMware HA (le redémarrage automatique d’une VM hébergée sur un serveur physique en panne sur un autre serveur physique), ceci afin d’être compatible avec le mode de fonctionnement de la majorité des solutions de téléphonie sur IP. Cependant, à des fins de maintenance, le DRS entièrement automatisé (vMotion) peut être activé pendant la fenêtre de maintenance pour vider l'ESXi qui nécessite une mise à niveau.


Classes de disponibilité

Sur le campus de Datacenter de Val de Reuil, la plateforme NGP est déployée sur deux salles, chacune étant totalement indépendante de l’autre (énergie, refroidissement, réseaux), ce qui permet de proposer pour les VM d'un vDC plusieurs classes de disponibilité :

Classe de
disponiblité
Nombre
de vDC
Configuration Localisation
des VM
Mécanisme Choix de la
localisation des VM par le Client
Impact sur perte
d'une salle
SLA de
disponibilité
du vDC
One Room 1 1 vDC avec une seule politique de stockage Non prédictible les VM sont distribuées de manière aléatoire sur les 2 salles en fonction des règles capacitaires. non Arrêt de tout ou partie des VM 99,95%
Dual Room 1 1 vDC avec deux politiques de stockage (une par salle)
exemple : SILVER_R1 et SILVER_R2
Salle 1
et
Salle 2
les VM sont localisées dans une salle grâce à la politique de stockage choisie pour les créer. oui Arrêt des VM localisées
dans la salle en défaut
99,95%
Dual Room 2 2 vDC avec chacun une politique de stockage par salle, par exemple :
1 vDC avec du GOLD_R1
1 vDC avec du GOLD_R2
Salle 1
et
Salle 2
les VM sont localisées dans une salle grâce à la politique de stockage choisie pour les créer. oui Arrêt des VM localisées
dans la salle en défaut
99,95%
HA Dual Room 1 1 vDC avec une seule politique de stockage de type Dual Room (stockage répliqué entre les 2 salles) Salle 1
et
Salle 2
les VM sont distribuées de manière aléatoire sur les 2 salles en fonction des règles capacitaires, sur des clusters étendus (compute + stockage) oui, avec règles d'anti-affinité Arrêt / redémarrage des VM
de la salle en défaut
99,99%


La description détaillée des classes de disponibilité est ici : Classes de disponibilité

Gestion des ressources d’un vDC

L’allocation en ressources d’un vDC est choisie par le Client. Cette allocation est paramétrable à la commande du vDC, puis modifiable via une demande de changement, éventuellement plusieurs fois selon les besoins du Client.

L’allocation en ressources d’un vDC constitue une limite « physique » que les VM ne pourront dépasser pour pouvoir s’exécuter.

Une VM pourra démarrer si les deux conditions suivantes sont remplies :

  • ∑ des vCPU des VM déjà démarrées + nombre de vCPU de la VM à démarrer ≤ allocation totale en nombre de vCPU du vDC
  • ∑ de RAM des VM déjà démarrées + quantité de RAM de la VM à démarrer ≤ allocation totale de RAM du vDC

Modes d’allocation de la puissance de calcul

Mode d’allocation "PAYG"

Dans ce mode d’allocation, les ressources sont exprimées en nombre de vCPU (= Limite en GHz / fréquence vCPU) et en Go de RAM. Dans un vDC configuré en mode « PAYG », l’allocation en ressources d’une VM se fait au niveau de la VM. Lorsque la VM démarre, son allocation en vCPU et RAM est soustraite du montant total alloué au vDC. Une VM ne pourra jamais consommer plus que son allocation. Il s’agit d’une limite.

Le mode de facturation adopté est alors le paiement à l’usage (PAYG).

Mode d’allocation "Allocation Pool"

Dans ce mode d’allocation, les ressources sont exprimées en GHz et Go de RAM. Ces ressources sont une limite maximum d’utilisation avec une réservation minimale garantie. L’allocation en ressources pour toutes les VM se fait globalement lors de la création du VDC. À la différence du PAYG, il n'y a pas de limite par VM et sa consommation peut s’ajuster selon les besoins et l’utilisation totale des VMs du VDC (sans dépasser la limite totale).

Pour l’allocation en ressource (cf § 6.1.3 ci-dessus), la fréquence du vCPU est définie par le Client en mode de facturation au réservé, lors de la commande du vDC, avec un minimum de 1,2  GHz.

Le mode « Allocation Pool » permet au vCPU d’une VM initialement configuré de consommer jusqu’à la valeur maximum fournie par un processus physique (exemple : 2,2 GHz). Cet effet « burst » s’activera sous certaines conditions :

  • Une VM soumise à une forte charge CPU réclame ponctuellement de la puissance supplémentaire
  • Il reste des GHz disponibles (non consommés) dans le vDC.

Ce mode d’allocation est recommandé pour les vDC dont les VM sont allumées en permanence.

Mode d’allocation "Reservation Pool"

Dans ce mode d’allocation, les ressources sont exprimées en GHz et Go de RAM. Mais contrairement au mode « Allocation Pool » il s’agit d’une réservation ferme et donc tout autant un minimum garanti tout autant qu’un maximum de réservation garanti. L’allocation en ressources réservées (donc minimum garanti) d’une VM se fait cette fois individuellement VM par VM par l’administrateur de l’organisation tout au long de la vie du VDC. C’est un contrôle fin et total par l‘administrateur de l’organisation de sa ressource.

Les ressources allouées à chaque VM sont garanties à 100% pour les VM, ce qui nécessite un dimensionnement adapté lors de la définition du VDC pour que toutes les VM destinées à fonctionner puissent démarrer.

Ce principe d’allocation des ressources est utilisé pour les vDC de type VOIP, ce qui permet aux applications de téléphonie ou visioconférence de fonctionner avec le maximum d’isolation possible vis-à-vis de leur environnement.

Notes

  • On pourrait penser que le mode « Reservation pool » est équivalent au mode « Allocation Pool » où on aurait réservé 100% de la limite. Ce n’est pas le cas car seul le mode « Reservation Pool » permet une réservation au niveau de la VM.
  • Si toutefois on désire réserver autant que la limite sans jamais avoir le besoin de réserver au niveau de la VM on peut prendre un mode « allocation pool » (ce n’est pas recommandé pour les applications de type VOIP).

Modes de facturation de la puissance de calcul

Deux modes de facturation sont disponibles.

Modes de facturation PAYG (A l’usage) & DRaaS Au réservé
Allocation des ressources PAYG Allocation Pool

Reservation Pool

Facturation ressources allouées aux VM démarrées 100% des ressources du vDC

Modes de facturation "PAYG" et "DRaaS"

PAYG & DRaaS Puissance de calcul RAM
Ressources facturées (UO) vCPU Go
Quantités facturées Nombre de vCPU alloué à chaque VM démarrée
x
nombre de minutes / jour
Quantité de RAM alloué à chaque VM démarrée
x
nombre de minutes / jour

Le temps d’utilisation est décompté à la minute.

Un vDC en mode DRaaS est utilisé dans le cas de la mise en place de la réplication de VM entre l’infrastructure privée du Client (On Premise) et la plateforme Cloud Avenue.

Mode de facturation "Réservé"

Dans ce modèle, c’est l’ensemble des ressources GHz et RAM du vDC qui est facturé de manière forfaitaire. Ce principe permet au Client de bénéficier de tarifs plus attractifs.

Réservé Puissance de calcul RAM
Ressources facturées (UO) GHz Go
Quantités facturées Quantité de GHz allouée au vDC
x
nombre de jours / mois
Quantité de Go allouée au vDC
x
nombre de jours / mois

Exemple

Un vDC de 34 GHz et 20 Go de RAM est souscrit en « Réservé ». La facturation, mensuelle, de ce vDC se calcule comme suit :

  • 34 GHz x prix unitaire x 30 jours x 24h
  • 20 Go de RAM x prix unitaire x 30 jours x 24h

Ce modèle permet également au client de choisir son niveau de sur-allocation. Par exemple, en choisissant un vCPU à 1,7 GHz, il sera possible de démarrer 20 VM de 1 vCPU et 1 Go de RAM. Et les VM les plus gourmandes en CPU pourront alors puiser dans les GHz qui ne sont pas consommés par les VM les moins actives (effet Burst), mais dans la limite :

  • des GHz disponibles au global dans le vDC (34 GHz)
  • de la fréquence du CPU physique : 2,2 GHz.


Retour au Catalogue de services